Expositions 2017

Fantasque Fantastique
Fred Deux, Diane de Bournazel, Charlotte Massip, Barbara Navi

29 avril au 2 juillet, salle des Convers

Hommage à Fred Deux, artiste de la collection CMN-Beaulieu (neuf œuvres) décédé en septembre 2015, pour ce programme de l’année 2017 consacré au fantastique. Trois artistes contemporaines accompagnent Fred Deux dans des représentations qui nous atteignent viscéralement et qui nous ouvrent un monde émouvant et secret.

Diane de Bournazel est née à Paris en 1956. Plasticienne, graveuse autodidacte elle prend des cours en dilettante dans des écoles d’art en France et en Italie. Confrontée au manque de temps et d’espace, elle commence à travailler les formats miniatures dans un style proche de l’enluminure. Elle s’installe en Corrèze en 1995.

Elle mène aussi des activités d’illustration pour la jeunesse et pour quelques poètes contemporains francophones. À l’occasion de cette exposition, Diane de Bournazel a présenté une douzaine de peintures sur bois réalisées en 2015 et 2016.

Charlotte Massip, née en 1971, suit une formation à l’école Estienne de Paris, puis aux Arts décoratifs de Strasbourg. Amenée au dessin et à la gravure par la fascination pour le détail qui, selon elle, ouvre la voie à une vérité plus enfouie, elle poursuit depuis plusieurs années un travail sur le corps, les écorchés, l’anatomie féminine et le squelette. Son œuvre Les Disséqués n’est pas sans une pointe de légèreté. Ses eaux-fortes sont parfois rehaussées de couleurs et traversées d’un air de liberté et de volupté.

Barbara Navi vite et travaille à Paris. Elle est née en 1970 à Boulogne-Billancourt. Après une formation de design à l’école Boulle et des études de philosophie, Barbara Navi se consacre à la peinture à partir des années 2000. C’est le critique et historien d’art Gérard Xuriguéra qui repère son travail. En 2004-2005 elle découvre la tradition picturale de la nouvelle école de Leipzig. Elle procède par l’accumulation de divers matériaux iconographiques : des dessins, des photos et de courts métrages. Les photos proviennent du flux internet ou sont issues de sa propre recherche. Les aspérités de l’image, la pixellisation, le grain défectueux, le morcellement de la trame – tout ce qui accentue le caractère accidenté d’une vue – participent à l’élaboration du récit. Barbara Navi explore notre sentiment de perplexité face à un monde devenu incertain, déroutant, transitoire. La perte de chez soi, l’errance, la solitude, la folie sont les problématiques qui traversent et nourrissent ses tableaux.

Catalogue

Paul Cailhol

7 juillet au 1er octobre, salle des Convers
La Belle histoire, livre et catalogue

Paul Cailhol vit en Aveyron où il est né en 1942. Autodidacte, il débuta par des dessins. Paul Cailhol est décédé en octobre 2019.

En 1977 son style se transforme radicalement et aboutit aux peintures fantastiques, grands paysages oniriques aux couleurs flamboyantes et au dessin très personnel réalisées uniquement sur papier. Parallèlement, il alterne dessin au stylo bille et au crayon gras estompé. A partir de 2001 il se consacre exclusivement au stylo bille. Cette nouvelle période commence par l’élaboration de livres uniques de grand format (50x70x6cm) qu’il réalise entièrement depuis le texte et le dessin jusqu’à la reliure.

Ses œuvres sont peintes ou dessinées d’imagination, sans modèle. Présentation des dessins et des livres.