Accès abbaye

L’Abbaye, fermée au public pour travaux de restauration, rouvrira dans le courant de l’été 2022.

 

convers3Fondée en 1144 dans la vallée de la Seye par Adhémar III, évêque de Rodez, l’abbaye de Beaulieu (ou Belloc) connut pendant plusieurs siècles une existence assez prospère, malgré les vicissitudes de la croisade des Albigeois, de la guerre de Cent Ans et des Guerres de religion. Le lieu de son implantation et son architecture, accordés à la nature, répondent à la règle cistercienne à laquelle elle se rattache ainsi que de nombreuses autres abbayes de Midi-Pyrénées.

L’église, édifiée au XIIIe siècle, est un exemple du gothique le plus pur, propice à la méditation : nef unique, coupole octogonale, hautes baies, rosaces. Dans la salle capitulaire qui s’ouvre sur le cloître, les piliers se déploient harmonieusement en palmier pour former les arcs d’ogive. On y remarque une polychromie aux motifs calligraphiques. Le cellier, du XIIIe siècle, est composé de deux rangées de cinq voûtes d’ogives qui lui confèrent sobriété et majesté. Au-dessus, le dortoir des convers, qui sert aujourd’hui de salle d’exposition à l’association culturelle, impressionne par ses dimensions et son imposante charpente. Du cloître du XIVe siècle, il ne reste plus que des fragments lapidaires. Réhaussés au XVIIe siècle, les bâtiments abbatiaux ouvrent sur le parc agrémentés de viviers. De l’autre côté de la prairie, sur la rive de la Seye, s’élève la chapelle des convers, réservée aux frères Lais. A l’ouest de l’abbaye, sur le coteau qui domine l’abbatiale, se trouve le pigeonnier du XVIIe siècle, de forme arrondie.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles d’importants travaux d’embellissement furent réalisés, mais le relâchement de la discipline monastique engendra le déclin de l’abbaye. Vendue comme bien national à la Révolution, elle fut en partie démantelée et transformée en exploitation agricole. Rachetée en 1960 par des amateurs d’art qui, avec l’aide de l’État, la sauvèrent de la ruine, elle fit l’objet, par leurs soins, de très importants travaux de restauration, poursuivis par la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites à laquelle ses propriétaires, Pierre Brache et Geneviève Bonnefoi, la donnèrent en 1973, ainsi qu’une très importante collection d’œuvres d’art moderne, en faisant ainsi le premier centre d’art contemporain de Midi-Pyrénées.

Adresse :    Association culturelle de l’abbaye de Beaulieu, 82330 Ginals ou page contacts
Téléphone : 05 63 24 60 00 

–  Toulouse, Montauban, A20 Caussade, D926 Caylus, D19, D20 Ginals
–  Villefranche-de-Rouergue, D911, D926, D33 Parisot, Ginals
–  Coordonnées GPS : 44°12’36.42 »N – 1°51’10.75 »E

Plan d'accès

Plan d’accès cliquez