Daniel Cadilhac

Né à Ginals en 1949. Vit et travaille à Ginals. Ce fils d’agriculteur a toujours eu une passion : la peinture. Tout jeune il occupait déjà ses loisirs à créer d’étranges petits tableaux peuplés de créatures imaginaires assez morbides ; son univers, depuis, s’est heureusement élargi et dans l’atelier-grange qu’il s’est aménagé, c’est une forêt de toiles ou de grands papiers qui a pris naissance et se développe d’années en années, entre les jours où il donne des cours de biologie ou se consacre aux travaux des champs. Pur autodidacte Daniel Cadilhac est un chercheur, composant lui-même ses mélanges, expérimentant des techniques diverses mais toujours orientés vers une certaine transparence. Le bleu est une de ses couleurs prédilection. Des grandes toiles des années 80, comme Brocéliande, aux Peintures jumelles qu’il réalisa il y a peu, l’écart n’est pas si grand. Mais l’on est passé d’une manière purement instinctive à un geste réfléchi, délibéré qui, se reproduisant sur deux faces proches devrait aboutir à un double ; or il n’en est rien et la somme des infimes différences qui se manifestent en cours d’exécution, aboutit à deux œuvres extrêmement proches, certes, mais comme il en est souvent des jumeaux, non parfaitement identiques. Hasard programmé ou non ? Expositions dans la région, à Paris et en Allemagne (Frankfurt). L’association lui a consacré une exposition dans l’églises abbatiale en 2000.

© Geneviève Bonnefoi, 2007

Quelques œuvres de la collection

« Théorie du chaos, 5° illustration » – Peinture jumelle I, 1994. Huile sur papier, 100 x 73 cm.
« Théorie du chaos, 5° illustration » – Peinture jumelle II, 1994. Huile sur papier, 100 x 73 cm.

Don de l’artiste, 1995.

Exposition : 1994, « Empreintes d’un territoire II et Découvertes », Abbaye de Beaulieu.

Collage-découpage, 1995 – 100 x 73 cm.

Don de Pierre Brache, 1998.

Exposition :  2000, « Daniel Cadilhac », Abbaye de Beaulieu.