Claude Georges

Né en 1929 à Fumay (Ardennes), mort en 1988 à Montauban.

Fait des études scientifiques à l’Université de Lille mais, parallèlement, commence à peindre vers 1950, après la rencontre de plusieurs peintres et écrivains à la Galerie Evrard, encouragé par E. Jaguer du groupe Phases. Il participe à plusieurs expositions dont « Signifiants de l’Informel II », de Michel Tapié et fait sa première exposition particulière en 1955, chez René Drouin. Sa peinture se signale déjà par une sorte d’écriture fulgurante, blanche le plus souvent, qui traverse des zones de couleurs fortes et les structure d’une manière très personnelle, le distinguant des peintres du signe. Participe à de nombreuses expositions de groupe en France et à l’étranger (Léo Castelli, New York – Musée de Wiesbaden – Stzedelijck Museum, Amsterdam – Beyeler, Bâle – Dokumenta II, Kassel, etc.). Au début des années 60, sa peinture change d’orientation, fait place à une certaine transparence teintée de romantisme (Exposition Le Point Cardinal, 1962). Mais il revient assez vite à des formes plus strictes, parfois découpées, flottant dans l’espace – cet espace qui est la dominante majeure de son œuvre d’une étonnante diversité et de son inspiration, faisant de lui le premier peintre d’un monde extra-terrestre. Son œuvre est présente dans de très nombreuses collections et Musées. L’association lui a consacré une exposition dans la salle des Convers en 1982.

© Geneviève Bonnefoi, 2007

Quelques œuvres de la collection

« L’Usine fossile », 1952 : Peinture sur toile, 81 x 100 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1955, Galerie René Drouin, Paris – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

Formes brun-rouge sur fond blanc, 1956 : Peinture sur toile, 92 x 73 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1957, Galerie René Drouin, Paris – 1970, « Un Art subjectif ou la Face cachée du monde », Abbaye de Beaulieu – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

« Tensions », 1956 : Peinture sur toile, 200 x 142 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1956, « Tensions » Galerie René Drouin, Paris – 1968, « Espaces Lyriques », Mont-Saint-Aignan, Rouen avec Benrath, Hantaï, Sonderborg – 1970, « Un Art subjectif ou la Face cachée du monde », Abbaye de Beaulieu – 1981, « Paris-Paris », Centre Georges Pompidou, Paris – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse – 2001, Musée de Libourne.