Fred Deux

Né en 1924 à Paris, a vécu dans l’Indre, mort en 2015 à La Châtre (Indre).

Autodidacte. Enfance difficile, hantée par la misère et la maladie, qu’il a raconté dans un livre inoubliable La gana et ceux qui ont suivi. Commence à peindre à Marseille en 1948/49 avec toutes sortes d’éléments empruntés à la nourriture ou à des peintures laquées pour vélos. « Tachiste » sans le savoir, il découvre aussi Paul Klee qui l’influencera longtemps et, à travers les livres, Breton, Miller, Sade. De 1953 à 1954, bref bout de chemin avec les surréalistes. Première exposition en 1953 (Galerie Le Fanal) puis à l’Etoile scellée.

Après la publication de La gana (1958) puis de Sens Inverse, sous le nom de Jean Douassot, l’écriture et le dessin occuperont totalement sa vie. En 1959/60 il réalise une série de dessins à l’encre de Chine d’une grande puissance expressive qui seront exposés chez Daniel Cordier en 1962. Il ne cessera de poursuivre sa quête à travers les techniques les plus différentes : plume et encre de Chine, rehaussées parfois d’aquarelle ou de peinture, taches d’encre (« Les spermes noirs »), gris du crayon qui sait se faire immatériel ou, au contraire donner plus d’intensité aux personnages déchirés, mystérieusement enchevêtrés, de ces dernières années. De très nombreuses expositions, en France et à l’étranger, notamment Galeries Chave et Jeanne Bucher et une rétrospective au CNAC en 1972 ont permis de découvrir la richesse et la diversité de cette œuvre poignante et dérangeante qui compte aussi de nombreux livres entièrement dessinés de sa main et d’autres où ses dessins sont gravés par sa femme Cécile Reims. L’association lui a consacré une exposition dans la salle des Convers en 1990.

© Geneviève Bonnefoi, 2007

Quelques œuvres de la collection

Dessin encre de Chine (Le Chien noir), 1959 – 72 x 102 cm

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1970, « Un Art subjectif ou la Face cachée du monde », Abbaye de Beaulieu – 1972, Centre National d’Art Contemporain, Paris – 1975, « Le Fantastique intérieur », Abbaye de Beaulieu – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1987, « Artistes-Ecrivains – Ecrivains-Artistes », Musée Ingres, Montauban – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse – 2001, Musée de Libourne.

« Quatre par quatre », 1962 : Peintures à l’encre sur papier, 4 – 26 x 18,5 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

Sans titre, 1964 : Mine de plomb et aquarelle sur papier, 32,5 x 16 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1970, « Un Art subjectif ou la Face cachée du monde », Abbaye de Beaulieu – 1972, Maison de la Culture d’Orléans – Centre National d’Art Contemporain, Paris – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

Sans titre, 1966 : Mine de plomb et aquarelle sur papier, 29 x 15 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1970, « Un Art subjectif ou la Face cachée du monde », Abbaye de Beaulieu – 1972, Maison de la Culture d’Orléans – Centre national d’art contemporain, Paris – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

 « Vertige », 1968 : Encre de Chine sur carton, 58,5 x 44 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1969, Galerie du Dragon, Paris – 1972, Centre National d’Art Contemporain, Paris – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse – 2001, Musée de Libourne.

Dessin à l’encre de Chine sur carton sépia, 1966 – 36,5 x 30 cm.

Donation Geneviève Bonnefoi, 1973.

Expositions : 1967, Galerie H.F. Petit, Paris – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1989, « Espaces intérieurs », Cahors – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

« Corps intermédiaires », 1973 (Sperme coloré n°1271) : Dessin à la mine de plomb, 51 x 37 cm.

Don de l’artiste, 1980.

Expositions : 1974, Galerie Chave, Vence – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1989, « Espaces intérieurs », Cahors – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse – 2001, Musée de Libourne.

« Confiance aveugle », 1973 (Sperme coloré n°1222) : Dessin à la mine de plomb sur tache aquarelle, 73 x 58 cm.

Don de l’artiste, 1980.

Expositions : 1974, Galerie Chave, Vence – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse.

« Latence », 1975 : Dessin à la mine de plomb, n°1519, 60 x 42 cm.

Don de l’artiste, 1980.

Expositions : 1977, Galerie Fred Lanzenberg, Bruxelles – 1980-1986, « Autour d’une Collection », Abbaye de Beaulieu et toutes les expositions de la Collection de Beaulieu – 1989, « Espaces intérieurs », Cahors – 1989, Musée Cantini, Marseille – 1990, Rétrospective, Abbaye de Beaulieu – 1996, « La Collection de Beaulieu », Cloître des Jacobins, Toulouse -2001, Musée de Libourne.